Je suis émue

Publié le par Nini79

En principe, je n'aime pas parler de l'actualité, de ce qui fait la une des journaux.

Mais là, ce matin, j'ai été émue par l'annonce de sa disparition.

Non pas que je le connaisse, ni que je vive dans sa région. Je l'ai connu d'abord parce que le "petit journal" en parlait souvent, que j'avais noté sa veste rouge, qui détonait avec gaîté dans la grisaille de l'Assemblée, sa manière d'interpeller cette même Assemblée et les petites phrases qu'il ajoutait avec malice aux titres des ministres divers

Et, en janvier, je l'avais entendu parler dans une émission matinale, de son combat contre le crabe.

Son humanité, sa volonté de combattre et de ne pas faire silence sur cette cochonnerie de maladie, son souci constant de tous ceux qui l'aimaient, m'avaient émue, je l'avoue, j'avais découvert une autre facette de sa personnalité.

Et son retour à l'Assemblée, son discours. A mon humble avis, ça devait faire longtemps que ces murs n'avaient pas entendu un tel parler vrai, une telle émotion pure.

Et là, ce matin, tristesse, il a finalement perdu son combat, le crabe a été le plus fort.

Oui, vous l'avez reconnu, sans doute :

PatrickRoy.jpg

Pour lui, pour tous ceux qui comme lui, se battent avec courage contre cet abominable crabe, courage, on pense à vous, courage aux médecins qui se battent à vos côtés, courage à ceux qui vous aiment et vous entourent..

BOUGIE.jpg

 

Publié dans Au fil des jours

Commenter cet article

martine de 3 14/05/2011 13:47


un bel exemple d'humanité ! Peu importe le bord politique, beaucoup d'admiration pour son combat.


LittleEmilie 05/05/2011 10:47


j'ai été moi aussi très touchée par sa disparation... je l'aimais beaucoup. J'ai pleuré comme une madeleine lors de son fameux discours.
Cet homme a été très courageux. Saleté de maladie...


Miaou_Sauvage 03/05/2011 16:31


j'aurais du etre plus attentive ...


christinect 03/05/2011 13:35


J'ai moi aussi appris avec émotion sa disparition. Comme toi, je ne le connaissais pas, mais il m'avais touché par ses paroles sincères, son combat contre la maladie, ce crabe qui m'a déjà enlevé
un proche. Il mérite un hommage, chapeau bas Mr Roy, votre tache rouge manquera dans les rangs de l'assemblée.